Logo Acctees

Performance environnementale des bâtiments

maison

Performance environnementale des bâtiments :
>> de quoi parle-t-on ?

Réduire les consommations énergétiques des bâtiments c’est :

  • un enjeu environnemental majeur : les bâtiments sont responsables de 40% des consommations énergétiques finales et de près d’un quart des émissions de gaz à effet de serre du pays.
  • un enjeu économique : la rénovation massive des bâtiments pourrait créer plusieurs dizaines de milliers d’emplois en France.
  • un enjeu social : près de 12 millions de personnes sont aujourd’hui en situation de précarité énergétique.

Pour réduire ces consommations énergétiques, le triptyque sobriété, efficacité, énergies renouvelables, prôné notamment par l’association négaWatt, est pour nous la voie à suivre. Celui-ci permet en effet de prendre compte les enjeux techniques et technologiques mais aussi les enjeux humains de la rénovation énergétique. En effet, les objectifs de réduction des consommations énergétiques dans les bâtiments ne pourront être atteints par des actions limitées aux évolutions technologiques. Il faut prendre en compte les comportements humains, tant en termes d’actions dans les bâtiments (niveau de température, ouverture des fenêtres, etc.), qu’en termes de prises de décision (prise en compte de l’étiquette énergie dans le choix d’un logement, mécanismes psychologiques et sociaux qui freinent le passage à l’acte de rénovation, etc.).

Par ailleurs, bien qu’elle soit essentielle, la réduction des consommations énergétiques des bâtiments n’est pas le seul enjeu actuel. Les bâtiments ont des impacts environnementaux bien plus larges : consommation d’espace, biodiversité, consommation d’eau, etc. et ceci à toutes les étapes de leur cycle de vie (pendant l’utilisation du bâtiment bien entendu mais aussi en amont lors de la fabrication et du transport des matériaux et en aval lors de la fin de vie). En outre, de plus en plus d’études pointent les liens entre bâtiment et santé (via notamment la qualité de l’air intérieur).

La performance environnementale propose donc une approche globale des bâtiments : enjeux environnementaux, sociaux, économiques et sanitaires, et ceci à toutes les étapes du cycle de vie du bâtiment. Elle dépassé l’approche technique et prend en compte les apports des sciences humaines et sociales.

Ce que nous pouvons faire pour vous

Pouvoirs publics, collectivités territoriales, nous pouvons vous accompagner vers la mise en place de politiques publiques au service de la performance environnementale des bâtiments. Nous sommes en capacité de réunir une équipe pluridisciplinaire pour étudier les enjeux du bâtiment à une échelle locale ou nationale, voire européenne. Nos méthodes innovantes, articulées autour de l’intelligence collective, vous permettront de vous approprier nos études pour en faire de réels leviers d’action. Nous vous proposons en outre de former vos agents et vos personnels à ces nouveaux enjeux.

Entreprises du secteur du bâtiment, bailleurs sociaux, nous pouvons vous aider à comprendre les opportunités et les enjeux autour de la performance environnementale des bâtiments en vous offrant un point de vue global dans le cadre d’une étude ou d’une formation de vos collaborateurs. Nous pouvons en outre répondre, avec vous ou en temps que chef de projet, à des appels d’offres ou des appels à projets.

Organismes de formation, écoles d’ingénieurs, universités, IUT...
Aurélien Alfaré est habilité à délivrer les formations RGE pour les artisans. Il a par ailleurs construit un module d’introduction à la performance environnementale des bâtiments pour les établissements d’enseignement supérieur.



NOS REFERENCES :

Etudes (détail et téléchargement plus bas « Nos études ») :

  • 2020-2022 (en cours) : « Réalisation d’un pilote de l’enquête TRECO – Travaux de Rénovation Energétique en COpropriété » (ADEME, MTES SDES)
  • 2020 – 2021 : « Feuille de Route 2030 : Systèmes Thermodynamiques en Résidentiel et Tertiaire » (ADEME, UNICLIMA)
  • 2018/2019 : « Individualisation des frais de chauffage dans les logements collectifs » (ADEME)
  • 2017 / 2019 : Recherche – Expérimentation en sciences humaines et sociales pour la rénovation thermique (performante des maisons individuelles) (ADEME)
  • 2016/2017 : « Vers la massification de la rénovation énergétique des copropriétés : état des lieux et pistes d’actions » (ADEME)

Animation de Réseaux

  • 2018-2022 : AMO pour l’Animation du réseau national des Conseillers en Energie Partagés (ADEME)
  • 2019-2022 : AMO pour l’Animation du réseau national des Engagés pour FAIRE / France Renov’ (Plan Bâtiment Durable / ADEME)
  • 2019 – 2022 : AMO pour l’Animation du Réseau Régional Transition Ecologique en Santé (ADEME AURA)

Groupes de travail publics

  • 2019 : Plan Bâtiment Durable, Participation au GT « Parc Privé Locatif et Rénovation Energétique »
  • 201 : Plan Bâtiment Durable / ADEME : Participation à la note « Evolution de la communication et du marketing de la rénovation – Contribution dans le cadre de la concertation sur le plan de rénovation énergétique des bâtiments »
  • 2017 : Plan Bâtiment Durable, Participation à la Note thématique du groupe RBR 2020-2050 « Bâtiments responsables, usages et confort : quelles lignes directrices pour demain ? »

Conférences

Formation RGE

  • 2015 – Formation FeeBat RGE dispensée aux artisans de la région lyonnaise

Cours en école d’ingénieur

  • 2016 – Cours sur la performance environnementale des bâtiments dispensé aux élèves ingénieurs en formation continue au sein de l’école d’ingénieurs EI CESI dans le cadre de leur option « Parcours métier ». Création du cours, des TD, des autonomies et des examens. Animation des cours et des TD.
  • 2015 – Cours de thermique du bâtiment (rénovation de maison individuelle) dispensé aux élèves ingénieurs en formation initiale au sein de l’école d’ingénieurs EI CESI.Création du cours, des TD, et des examens. Animation des cours et des TD.

Nos études

Télécharger nos dernières études sur la performance environnementale des bâtiments

  • ADEME UNICLIMA – Feuille de Route 2030 : Systèmes thermodynamiques en Résidentiel et Tertiaire

    Le déploiement des systèmes thermodynamiques dans les secteurs Résidentiel et Tertiaire est un levier essentiel pour que la France atteigne ses objectifs climatiques. Ces systèmes offrent par ailleurs des solutions pour faire face aux défis socio-économiques actuels (emploi, précarité énergétique…).
    Malgré leurs atouts, ils sont encore minoritaires au sein des systèmes de chauffage et ECS des maisons individuelles, des logements collectifs et de nombreuses branches du secteur tertiaire. Par ailleurs, la filière thermodynamique fait face à un contexte en profonde évolution, qu’il s’agisse de la réduction des besoins de chaud dans les bâtiments ou des nouvelles exigences réglementaires sur les fluides frigorigènes issues du règlement européen F-Gas.
    Sous l’égide de l’ADEME et d’UNICLIMA, la filière a co-construit cette feuille de route pour relever ces défis et prendre toute sa place dans la Transition Ecologique.
    Elle y exprime sa vision pour 2030: «La filière thermodynamique s’impose comme un leader sur le marché français des équipements chaud, froid, ECS en résidentiel et en tertiaire. Son positionnement bas carbone et ses performances énergétiques sont à la fois un atout économique et une forte contribution aux objectifs des accords de Paris sur le Climat.» et les moyens d’y parvenir.

    Pour atteindre cette vision, elle a identifié 8 grandes thématiques, traitées au sein de groupes de travail:

    1. Mieux définir les PAC au regard des EnR et leur place dans une approche globale
    2. Mieux valoriser les PAC dans les réglementations thermiques
    3. Identifier les pistes d’évolution technologique les plus prometteuses
    4. Déployer les PAC en logements collectifs
    5. Améliorer les règles de conception, dimensionnement et mise en ½uvre
    6. Proposer des actions pour la formation de la filière
    7. Développer des PAC « intelligentes »
    8. Concevoir une offre avec des fluides frigorigènes à faible PRG

    Pour télécharger l’étude, cliquer ici.


  • ADEME – Individualisation des Frais de Chauffage dans les logements collectifs

    Le dispositif d’Individualisation des Frais de Chauffage (IFC) est une obligation réglementaire qui concerne une grande majorité des immeubles collectifs équipés de chauffage central collectif (soit près de 4,5 millions de logements). Les charges de chauffage sont ainsi reparties selon la consommation du logement incitant les occupants à réduire leurs consommations de chauffage et à réaliser des économies d’énergie.

    L’ADEME avec l’appui de nombreux acteurs professionnels du chauffage collectif a conduit une étude de référence permettant de faire un état des lieux complet du dispositif IFC en France et en Europe. Cette étude menée se traduit par plusieurs volets :

    • un benchmark à l’échelle européenne
    • une analyse des coûts et de rentabilité de la mesure IFC
    • une analyse statistique des gains énergétiques engendrés par l’IFC
    • une étude sociotechnique

    Ces différents livrables sont maintenant disponibles en téléchargement, ainsi qu’une synthèse reprenant les grands enseignements de cette étude sous forme de recommandations.

    Pour télécharger la note de synthèse, cliquer ici.


  • ADEME – Vers la massification de la rénovation énergétique des copropriétés : état des lieux et pistes d’actions

    Le nombre et le niveau de rénovation énergétique des copropriétés ne sont pas au niveau des objectifs fixés par la loi de transition énergétique. Cet état des lieux repose sur 4 grandes problématiques qu’il s’agit de traiter : les copropriétaires n’ont pas assez envie d’agir ni de capacité à le faire; l’offre de rénovation n’est pas assez lisible et pas assez globale; les politiques publiques doivent être revues, y compris celles encadrant le statut de la copropriété; le financement de la rénovation reste un enjeu crucial. Fruit d’un travail d’enquête et de concertation en intelligence collective avec des représentants de l’ensemble des parties prenantes du secteur de la rénovation des copropriétés, ce rapport dessine des pistes d’actions sur ces 4 axes, pour l’ensemble des acteurs.

    Pour télécharger le rapport, cliquez ici.


  • Nov. 2017 – Bâtiments responsables, usages et confort : quelles lignes directrices pour demain ?

    ACCTEES a participé à l’évolution de la note « Bâtiments responsables, usages et confort : quelles lignes directrices pour demain ? » du Plan Bâtiment Durable dans le cadre de son groupe de travail « Réflexion Bâtiment Responsable 2020-2050 ». La note est disponible ici : Note RBR 2020 Confort